VILLE DE WATTEN

Le projet d'aménagement du site de l'abbaye répond à trois problématiques : mettre en valeur la biodiversité naturelle du site sans le dénaturer, valoriser le site fortifié et les vestiges de l’abbaye dans un équipement d’interprétation, et assurer la promotion touristique du site.

Un parc de stationnement paysager sera créé à l'entrée du site. Un circuit sera aménagé dans le site, où l’arbre sera le fil conducteur le long des cheminements et dans l'interprétation, avec en « bouquet final » la vue sur la tour et son parvis. On retrouvera le thème de l'arbre dans les thèmes abordés : l’architecture religieuse et la vie spirituelle, l’architecture militaire, le bocage et les chemins creux, le paysage environnant, et la végétation particulière des monts de Flandre.

En plus de la mise en valeur du site, il est nécessaire d'aménager deux points d'appui le long de la visite, en créant un accueil pour les visiteurs et un pavillon sur la thématique de l'arbre. 

Vue sur le bastion du moulin de Watten Vue sur le bastion du moulin de Watten
La commune de Watten s'est inscrite dans "Murailles et Jardins" car le projet local n'aurait pas été possible sans l'aide de l'Europe, et également pour participer aux actions communes mises en place dans le cadre de ce projet. Article de La Voix du Nord

Plus d'informations 

 .............................................................................................................................................................................

VILLE DE LILLE

La Ville de Lille s’est engagée depuis 2003 dans un vaste plan de réaménagement de la Citadelle. Les orientations qui ont été choisies pour l’entretien, la gestion et l’aménagement du parc de la Citadelle sont le Patrimoine, les Usages (ou activités) et la Nature.

Le parc de la Citadelle a fait l’objet d’un schéma directeur qui détermine la vocation et l’affectation de chacune des parties du parc.

Les opérations les plus importantes sont l’aménagement de l’esplanade du Champ de Mars et de la Plaine de sports et de loisirs. Le Champ de Mars correspond à une surface de 21 ha et la plaine à une surface de 12ha (ces surfaces sont à comparer avec la surface totale de la Citadelle qui est de 110 ha).

Ces projets visent à redonner de la cohérence à l’ensemble du parc de la Citadelle, à augmenter la qualité des milieux naturels, en particulier les prairies sèches et les zones humides, et à restituer des éléments disparus de la fortification.

Ils ont fait l’objet de commande à des maîtres d’œuvre extérieurs, soit par appel d’offres, soit par concours. Les équipes de maîtrise d’œuvre réunissent des compétences en paysage, écologie, architecture, voirie et patrimoine.

 

Les dépenses inscrites au projet Murailles et Jardins correspondent aux études de ces deux projets.

 

En 2014, la ville a organisé avec les Départements du Nord et du Pas-de-Calais deux journées d'études intitulées "Les enjeux modernes des fortifications : nature, loisirs, culture".

Plus d'informations

Retrouvez le programme proposé pour les Journées eurorégionales des sites fortifiés et "Le Printemps de la Citadelle"

..............................................................................................................................................................................

 

 

VILLE DU QUESNOY

Comme beaucoup de partenaires, la Ville du Quesnoy est confrontée à la gestion et à la reconquête des abords de ses fortifications. Ainsi, l’attention de ce partenaire est particulièrement portée sur le développement durable, par le maintien de la valeur écologique du site, notamment par la transformation du fossé des remparts en jardin paysager.

Plus d'informations

...............................................................................................................................................................................

VILLE DE GRAVELINES

Restaurer et rendre accessible les fortifications, telle est l’ambition de la Ville de Gravelines. Celle-ci met en œuvre une politique harmonieuse et cohérente de développement d'espaces verts, de corridors biologiques et de ceinture verte de la cité fortifiée. La mise en valeur patrimoniale des éléments de fortification passe par la médication culturelle qui a été renforcée par le centre d'interprétation, aboutissement des actions réalisées dans le cadre du projet Interreg Septentrion. Gravelines peut à la fois partager son expérience et tirer un grand profit des travaux et outils transfrontaliers prévus dans le projet.

 

Lors de travaux de restauration de la salle souterraine, des vestiges de structures anciennes (XV-XVIIe siècle) ont été mis à jour : deux tourelles en brique reliées à un plan de maçonnerie, percé d’une ouverture à plus d’un mètre du sol permettant l’accès à un escalier hélicoïdal, situé dans la tour ouest. Cette découverte est importante et la Ville de Gravelines souhaite que ces vestiges soient à l’avenir accessibles au public, au même titre que la salle souterraine récemment restaurée qui sera le futur centre d’interprétation de la ville forte.

 Cette restauration et consolidation se fera dans un souci de parfaite lisibilité archéologique.

Une salle souterraine sera aménagée sous le futur remblai, traitée de façon résolument contemporaine, accessible par la poterne existante, dont la voûte sera reconstituée jusqu’à l’accès de la salle. Elle sera élevée en béton armé brut de décoffrage. La voûte de la poterne ne sera pas reconstruite afin d’offrir une vue sur les deux tourelles, celle de l’ouest sera accessible par un emmarchement métallique avec une reconstruction partielle de l’escalier hélicoïdal, dont la partie supérieure sera constituée d’éléments métalliques.

Grâce à cet escalier, il sera possible d’accéder à la terrasse, qui relie les deux tourelles, dont le sol en brique sera restauré.

La tourelle en meilleur état de conservation recevra un cylindre en béton armé et en verre, qui aura le même diamètre que cette dernière. Ce puits de lumière assurera un minimum d’éclairage naturel.

La restauration des vestiges comprendra notamment un nettoyage de l’ensemble des maçonneries, ainsi qu’une consolidation par injection de coulis de chaux et la reprise ponctuelle des fissures. Une partie des voûtes de la poterne, enfouie sous du remblai, sera étanchée à base d’asphalte, de même que toute la zone du bastion située au-dessus de la salle souterraine.

La structure en béton armé de la salle recevra également un complexe étanche, qui permettra de disposer une couche de terre végétale avec gazon à la surface.

L’ensemble sera recouvert de remblai qui sera conforme au profil du système des fortifications de l’époque avec les glacis, ses remparts d’accès, ses terrasses, ses chemins et ses banquettes de tir.

Il est également prévu de rendre accessible au public le couronnement du rempart dans cette zone, ainsi que sur la surface entière du demi-bastion.

 

 

 Plus d'informations

 .................................................................................................................................................................................................................................

 

VILLE DE CASSEL

Le jardin public date du début du XXe siècle et nécessite des travaux de réhabilitation et d'aménagement. Rendre le parc plus accessible aux personnes à mobilité réduite tout en utilisant des matériaux respectueux de l'environnement, apparait être une priorité.

Plus d'informations

..............................................................................................................................................................................

 

VILLE DE BERGUES

La ville de Bergues a saisi l'opportunité du projet pour équiper et valoriser la couronne Saint-Winoc. L’aménagement et le désenclavement du site de la Z.N.I.E.F.F. (Zone Naturelle à Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) situé au pied des remparts seront mis en œuvre par la remise en valeur des remparts (dévégétalisation sélective) et par la création de chemins piétonniers, circuits, espaces de découverte de flore et de faune spécifiques.

La dévégétalisation sélective a précédé l'aménagement paysager réalisé suivant les règles du développement durable, avec l'aide d'experts extérieurs et l'appui du groupe de travail 1. Celui-ci s'est traduit aussi par l'aménagement de cheminements et d'un itinéraire de découverte, équipé d'informations et de mobilier pour permettre l'accès de tous les publics (médiation / groupe 2). Ces travaux se situent dans la suite de réalisations précédentes dont celles réalisées dans le cadre du projet "Septentrion".

A l'image de la plupart des partenaires du réseau, la ville de Bergues est confrontée à la gestion et à la reconquête des abords de ses fortifications. Le projet d'accessibilité et d'aménagement paysager de la couronne Saint-Winoc est à la fois un enjeu local, régional et transfrontalier. Les réflexions et techniques mises en œuvre tout au long de ce projet pourront être mises à profit dans le cadre d'opérations similaires engagées par les partenaires à travers la création des groupes de travail, espaces de concertation et de coopération transversales, et la mise en place d'actions communes de communication et de formations. A l'inverse, le projet pilote pourra se nourrir des expériences transfrontalières et profiter des divers outils mis en place.

 

Le sentier piétonnier a été inauguré le 1er mars 2014.

Le 9 mai 2012, les partenaires du projet se sont rendus sur place

découvrez le Carnet de visite réalisé !

 ......................................................................................................................................................................................................................................

CAUE DU NORD

Association de droit privé dont les missions d'intérêt général sont inscrites dans la loi de 1977 sur l'architecture, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE) du Nord dispose d’une expérience dans l'interprétation, la formation et la diffusion pédagogique auprès des différents publics.

Partie prenante du projet Interreg Septentrion, il avait réalisé de nombreuses actions, dont le site internet ainsi que des outils de gestion pour faciliter le travail des partenaires. Il apporte à tous ses connaissances et son expertise.

 

Plus d'informations

   

.................................................................................................................................................................................................................

DEPARTEMENT DU NORD

Outre son rôle de Chef de file, le Département du Nord est responsable de l’action « communication et dissémination » et organise avec la ville de Lille et le Département du Pas-de-Calais des journées d'études en avril 2014. La direction de l'environnement du Département du Nord apporte son savoir-faire aux partenaires du projet et participe à la conception d’une brochure de référence sur la gestion écologique issue des travaux menés en groupe.

                                                                                                                  
  Le projet «Murailles et Jardins» s'inscrit dans le cadre du programme INTERREG IVA des 2 Mers