DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS

Centre culturel de l'entente cordiale - Château d'Hardelot

Au Centre culturel de l’Entente cordiale (Château d'Hardelot, Département du Pas-de-Calais), les paysagistes Christophe Laborde et Emmanuel de Quillac, ont été choisis pour l’aménagement d’un parc à l’anglaise. Inauguré le 4 juillet 2014, il redonne au Château d’Hardelot l’écrin romantique dans lequel il a été conçu par les architectes de sa restauration au XIXème siècle. Les aménagements permettent de retrouver le dessin originel du domaine avec sa double série de douves, son enceinte complète et ses neuf tours.

Le Département du Pas-de-Calais a organisé les journées d'études "Les enjeux modernes du patrimoine fortifié : nature, loisir et culture" avec la ville de Lille et le Département du Nord les 24 et 25 avril 2014.

 

Département du Pas-de-Calais

Château d'Hardelot

..........................................................................................................................................................................................................................................................................

VILLE DE SAINT-OMER

Longtemps place forte majeure entre la France et la Flandre, Saint-Omer a conservé de nombreux éléments de son patrimoine fortifié.
Ainsi la motte castrale du Xe siècle, ou encore des vestiges de la grande enceinte de 1200, sont encore visibles. Aux XVIe et XVIIe siècles, notamment sous la direction de Vauban, les campagnes de fortification se succèdent en suivant les évolutions de l’armement.

 

 (c) Ville de Saint-Omer

Plus d'informations

Le projet Murailles et Jardins : le site de la motte castrale

Sur le site de l’ancienne motte castrale des comtes de Flandre qui domine la ville se dresse une prison militaire du XVIIIe siècle entourée d’un jardin.

La municipalité de Saint-Omer a racheté ce berceau de la ville afin de le rendre accessible à tous les habitants en aménageant les accès et le jardin.

Le bâtiment abritera des logements d’artistes et de chercheurs. L’avant-projet détaillé de l’architecte a été validé et l’appel d’offre pour les entreprises sera lancé en mai 2013 pour un démarrage des travaux en septembre 2013.

 
 L'ancienne prison restaurée (c)P.Queste

.........................................................................................................................................................................................................................................................................

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU MONTREUILLOIS

 

Elevée sur un plateau crayeux, la ville de Montreuil-sur-Mer, fortifiée dès le IXème siècle, est un résumé de l’histoire de la fortification française du Haut-Moyen Age à nos jours.

Composée d’une Citadelle de 3 ha et d’une enceinte fortifiée de 3km, les fortifications de Montreuil sont un élément incontournable du patrimoine du montreuillois et offrent aux habitants ainsi qu’aux touristes un cadre de vie exceptionnel.

Comme pour chaque site fortifié, les murailles ainsi que les différentes fortifications entraînent des gradients d’exposition, d’humidité et d’ombrage qui confère à ces places fortes une exceptionnelle richesse faunistique et floristique. L’enjeu aujourd’hui, comme pour chaque site fortifié, est d’arriver à concilier l’ensemble des activités induites par ces attraits en préservant ce qui fait sa richesse biologique et architecturale. Même si le site de Montreuil-sur-Mer est fortement anthropisé et se trouve en situation urbaine, il a l’originalité de préserver un habitat rare au niveau régional et d’accueillir des espèces protégées et menacées en région.

 Afin de préserver ces richesses à la fois patrimoniales, architecturales, paysagères et écologiques, la communauté de communes du montreuillois, à travers le projet Murailles et Jardins, souhaite confronter l’enjeu environnemental à l’enjeu architectural à travers la réalisation d’un bilan sanitaire de ses fortifications.

A la réalisation de ce bilan sanitaire s’ajoute le projet d’aménagement paysager du Bastion Bouillon.

Cet ouvrage fortifié de 5 730 m2, construit au XVIIe siècle, est situé à 10 mètres en contrebas des remparts et a un impact visuel fort dans le paysage. Cet ouvrage intègre également une tour médiévale, nommée Tour des Potiers, restaurée en 2006 dans le cadre du programme transfrontalier « INTERREG III A Réseau des Places fortes », qui abrite aujourd’hui des chauves-souris pendant la  période d’hibernation. Longtemps peu entretenu, le bastion est aujourd’hui en très mauvais état et la végétation a envahi le site, rendant sa lecture difficile. Fermé au public, celui-ci comporte comme seul accès un tunnel en forte pente.

 

 Plus d'informations

Retrouvez vite le programme des Journées eurorégionales des sites fortifiés !

Les enjeux de l’aménagement de cet espace fortifié sont donc multiples et ont trait à la plupart des sites fortifiés, à savoir :

-réintégrer cet espace fortifié, aujourd’hui en friche et recouvert par la végétation, dans le cadre de vie des habitants tout en préservant ses richesses naturelles et la biodiversité. L’enjeu consiste à lui redonner une lecture depuis la ville et l’extérieur par un aménagement paysager tout en préservant cet espace classé en zone Natura 2000, mais aussi de le rendre accessible au public tout en conciliant cette présence humaine avec la protection et le respect des espèces d’intérêt écologique présentes sur le site.

 -sensibiliser les visiteurs aux atouts environnementaux pour une meilleure implication de tous dans le respect et l’entretien des sites, en faisant de cet espace un lieu de sensibilisation et de découverte à l’environnement (ateliers, espace d’interprétation et de lecture du paysage), tout en améliorant la protection des chauves-souris dans les tunnels en période d’hibernation.

-promouvoir les atouts historiques en restituant la nature défensive du bastion (plate-forme de tir au canon), élément de fortification classé comme l’ensemble de l’enceinte fortifiée au titre des Monuments Historiques.

Dans le cadre du programme Murailles et Jardins et du développement de l’application mobile de valorisation du réseau transfrontalier des espaces fortifiés, et afin de répondre aux enjeux de valorisation et de sensibilisation, la communauté de communes va de plus développer des circuits de découverte autour de ses fortifications.

  Le projet «Murailles et Jardins» s'inscrit dans le cadre du programme INTERREG IVA des 2 Mers