VILLE D'HELLEVOETSLUIS

A Hellevoetsluis, le site du projet correspond à une partie des fortifications appelées Front I et II. Dans cette partie du site, les casemates et bunkers ont été restaurés pour faciliter l’accès aux visiteurs. Dans la casemate Haerlem, l’entrée a été restaurée, une exposition et une salle pour les activités pédagogiques vont être réalisées.

L’ensemble du site a été redessiné et aménagé avec des éléments modernes en acier, tout en renvoyant à l’histoire d’Hellevoetluis. Les Front I et II ont été restaurés dans leur aspect primitif mais avec des éléments modernes. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir l’histoire d’Hellevoetsluis d’une meilleure façon.

 

Plus d'informations

 ................................................................................................................................................................................................................................................................

WATERSCHAP SCHELDESTROMEN

Cet organisme travaillera conjointement avec les deux partenaires ci-dessus pour rendre de nouveau accessible la place-forte du centre de Vlissingen, construite en 1550 et rénovée en 1809, notamment par l’utilisation des nouvelles technologies.

Plus d'informations

............................................................................................................................................................................................................................................................

MUSEE MARITIME DE ZEELAND

Ce musée a développé une présentation multimédia sur l'histoire de la fortification de Vlissingen (Flessingue) contribuant ainsi à une meilleure compréhension du site.

Les casemates: un monument dans le monument

Le bastion de l’empereur

Le bastion de l’empereur de Vlissingen doit son nom à Charles V, empereur du Saint Empire Romain.

Au milieu du XVIème siècle, une guerre entre l’Espagne, d’une part, et la France et l’Angleterre, d’autre part, menaçait. Afin de mieux protéger le « Westerschelde » contre les attaques éventuelles, Maria van Bourgondië (régente au nom de Charles V) ordonna de renforcer l’entrée du port de Vlissingen. Le bastion des empereurs fut édifié en 1548 par l’architecte italien Donato di Boni Pellezuoli qui avait construit le fort Rammekens l’année précédente.

Les casemates

Napoléon fit renforcer le bastion de l’empereur après l’invasion anglaise de 1809 qui détruisit en grande partie la ville. Son aspect actuel date de cette époque. La construction des casemates utilisa pour la première fois le système métrique, qui servait déjà en France depuis 1796. Les Pays-Bas ne l’adoptèrent officiellement qu’en 1820.

Une boulangerie de garnison fut établie dans une des casemates. L’énorme four pouvait contenir quelques 300 pains. 24 heures de cuisson étaient nécessaires pour servir le pain aux 4800 soldats de la garnison.

Les autres casemates servaient d’abri, de lieu de stockage et d’attente pour les officiers et les troupes.

Après la période française, l’ensemble du complexe (avec la boulangerie) resta entre les mains des soldats hollandais stationnés à Vlissingen.

 Les casemates n’étaient pas ouvertes au public. Grâce au projet Interreg « Murailles et Jardins », le public peut désormais visiter ce site spécial  et découvrir son histoire : un monument dans un monument.

 

 

 Retrouvez les photos de l'inauguration !

Plus d'informations

 ..............................................................................................................................................................................................

COMMUNE DE VLISSINGEN

La commune de Vlissingen va améliorer l’accessibilité des fortifications. Elle le fera dans le respect des règles de développement durable et créera de nouveaux espaces pour les habitants et les visiteurs.

Plus d'informations

 ..............................................................................................................................................................................................................................................................

  Le projet «Murailles et Jardins» s'inscrit dans le cadre du programme INTERREG IVA des 2 Mers